Respect de l'environnement

La loi sur l’eau : protection des rivières et cours d’eau


Des études hydrogéologiques détaillées spécifiques au niveau des captages d’eau potable ont été menées dans le cadre de la loi sur l’eau afin d’évaluer précisément les effets du projet.


L’objectif était d’assurer la préservation des écosystèmes aquatiques, des zones humides, la protection et la restauration de la qualité des eaux.


Un dossier de 6 000 pages a été établi dans le cadre de la loi sur l’eau.
Conformément aux textes législatifs, A’LIÉNOR veille en effet à ce que la construction et l’exploitation de l’A65 ne nuisent pas à la préservation de cette ressource majeure.


La faune et la flore


Le projet est adapté aux nécessités de protection et de restauration des espèces protégées.
En effet, A’LIÉNOR et ses partenaires ont apporté tout au long du projet, une attention particulière au respect de l’environnement, notamment en préservant les sites Natura 2000, les habitats d’espèces protégées comme les visons d’Europe, la cistude et l’écrevisse à pattes blanches.


Transparence du milieu


Quelques mesures :

  • Des ouvrages hydrauliques de franchissement de l’autoroute, de grandes ouvertures, ont été aménagés afin d’assurer la transparence du milieu pour les espèces et notamment pour le vison d’Europe.
  • Des passages petite faune spécifiques aux carnivores semi-aquatiques ont été construits.
  • Des passages grande faune ont aussi été réalisés avec des dispositifs de protection adaptés installés des deux côtés de l’autoroute.
  • Afin de réduire les risques de collision avec les oiseaux, des haies arbustives ont été mises en place sur les stations les plus sensibles. Elles permettent aussi de guider les chauves souris vers les zones de franchissement.


Un bilan environnemental comparant l’état initial (avant travaux) avec son état 3 à 5 ans après la mise en service a été réalisé.